Monday, January 28, 2008

Erreur d'inattention québécoise

On ne compte plus le nombre d’intervenants ayant dit que les immigrants devraient apprendre le français. Après tout, on est au Québec, quoi! Par contre, notre langue n’est pas si bien parlée qu’on le croit dans toutes les couches de notre «société distincte». Avant de donner des leçons aux immigrants, il faudrait plutôt se regarder soi-même.

D’entrée de jeu, depuis la Révolution Tranquille, l’usage de notre langue est beaucoup plus répandu. Effectivement, plus de 60% des Anglo-Québécois maîtrisent le français et nos médias parlent des «enfants de la loi 101». En plus, la majorité des Québécois l’écrivent et la parlent mieux.

Ajoutons aussi que contrairement aux Français, nous avons majoritairement compris que l’usage d’anglicismes devrait être relégué à la sphère privée (tout comme le joual, d’ailleurs). Derrière nous se trouve l’époque où un curé avait déploré qu’un élève du primaire utilise le terme «ceval» (sic) pour désigner un cheval dans l’écriture, qui plus est!

Cependant, malgré les efforts indiscutables que nous avons faits, des petites erreurs d’inattention échappent à la majorité d’entre nous. En voulez-vous des exemples? Non? Eh bien, en voici un: nous aimons utiliser le mot «origine» dans toutes les circonstances et ce, même si on ne sait pas comment l’utiliser adéquatement!

Effectivement, combien d’entre vous savez que le mot «origine» a, en réalité, deux sens, c’est-à-dire un sens ethnique et territorial? Ceux dont le français est la langue maternelle devraient savoir qu’aucun dictionnaire français ne dit que le sens ethnique domine le sens territorial, et vice-versa. En regardant les médias québécois, on a l’impression qu’une telle subtilité de la langue française n’est pas sue.

Par exemple, partons de la prémisse (aucunement nuancée) que l’humoriste Rachid Badouri et l’ancien athlète Bruny Surin sont respectivement «d’origine» marocaine et haïtienne. Considérant que le mot «origine» a deux sens, comment fait-on pour savoir lequel de ces hommes est né au Québec? En faisant une recherche? Sérieusement, ne donnez-vous pas une, mais plutôt mille gifles si c’était votre réponse.

Ce qui est en cause, c’est l’un des défauts de la langue française que bon nombre d’entre nous ne voyons pas. En effet, la morale de cette question est que dans notre langue, lorsqu’on utilise le mot «origine», il n’y a parfois aucun moyen de savoir quel est son sens contextuel. Cela demeure vrai, à moins que votre interlocuteur vous apporte des précisions et des nuances.

En guise d’exemple, revoyons des notions élémentaires d’anglais: la première phrase dit que «Bob made a trade» (un échange) et la deuxième, que «Bob learned a trade» (un métier). En ouvrant un dictionnaire bilingue, on remarquera que le sens du mot «trade» varie et cela se voit, car la précision contextuelle réside dans le verbe placé à côté du mot «trade». Par contre, un tel exemple n’est pas applicable au mot «origine».

Donc, revenons à Rachid Badouri et Bruny Surin. Je débute en vous disant que «les deux hommes sont respectivement d’origine marocaine et haïtienne.» Point à la ligne. Toutefois, si je ne vous précisais pas que Badouri est né au Québec, il est fort probable que vous penseriez que son lieu de naissance est le Maroc! Avouez que le mot «origine» porte énormément à la confusion, hein?

Finalement, ce qui me déconcerte, c’est que la majorité des Québécois ne savent pas que le mot «origine» a deux sens et non un. Inutile de vous dire que cela doit être su depuis le primaire. Conséquemment, la dernière phrase utilisée en guise d’exemple n’aurait-elle pas été meilleure (et mieux nuancée) si j’avais écrit que «Rachid Badouri est de descendance marocaine alors que Bruny Surin est d’origine haïtienne»? Avouez que ma nuance est aussi limpide qu’une coulée de bière, hein?

________________________
Ce texte a été publié dans la première édition de la session d'hiver 2008 du journal Le Sablier, le journal de l'Association des Étudiants d'Histoire de l'Université de Montréal (AEHUM).

blog comments powered by Disqus
Related Posts with Thumbnails

About This Blog

Lorem Ipsum

Subscriptions

  © Blogger templates Newspaper III by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP